Immobilier

Gestion locative : avantages et les inconvénients de ce système

Lorsqu’on possède un bien immobilier et qu’on n’a pas le temps de l’administrer, là on parle de gestion locative. On confie alors la gestion de son ou ses biens à un gestionnaire locatif spécialisé dans le domaine de l’immobilier. Quelles doivent être les compétences d'un gestionnaire locatif ? Pour mieux comprendre, voici les détails.

Gestionnaire locatif dans l'immobilier : qu'est-ce que la gestion locative ?

Gérer la location d’un bien immobilier peut se faire en deux façons. Soit elle est gérée par le loueur lui-même, soit par un gestionnaire de bien, possédant des compétences et une formation spécifiques. La gestion locative correspond alors à l’ensemble de toutes les tâches relatives à la location et à l’administration d’un logement ou d’un immeuble. Ce concept, qui peut devenir un véritable emploi, prend tout son sens lorsqu’il s’agit d’une copropriété. Ce qui veut dire que chaque logement présent dans un immeuble a son propriétaire, mais peut être géré par un seul gestionnaire. Cette opération possède de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients qu’il convient d’aborder avant d’envisager cette initiative. Notons tout de même que le gestionnaire peut être également le notaire ou une agence immobilière. C’est une tâche qui exige parfois de l’efficacité, de l’autorité et de la réactivité et implique également des frais de gestion locative.

La gestion immobilière regroupe alors toutes les opérations sur un bien immobilier mis en location. Ainsi, le gestionnaire immobilier locatif peut accomplir diverses missions selon les exigences du propriétaire, grâce à ses compétences et la formation qu'il a suivie. Ce dernier peut en effet imposer quelques conditions concernant le profil des locataires, la surveillance des biens ou bien, sur le respect du paiement des loyers et l’entretien des locatifs. Aussi, la gestion locative peut se révéler une tâche difficile car on doit mener de front plusieurs tâches. De plus, lorsque des locataires entrent en conflit, le gestionnaire doit intervenir pour trouver un meilleur terrain d’entente. Il doit savoir gérer des conflits, entretenir les logements au fil des saisons et gérer également les besoins de chaque locataire. La gestion locative exige alors des compétences que ce soit en administration de bien immobilier, en gestion de conflit, en comptabilité mais aussi en droit immobilier.

Gestionnaire locatif dans l'immobilier : comment optimiser sa gestion locative ?

La gestion locative est un emploi bien rude puisqu’on doit prendre en charge l’administration de plusieurs logements et de chaque locataire. Le gestionnaire des biens ou l'agence gestion locative doit alors accomplir plusieurs missions en tenant compte des exigences des bailleurs. Ces derniers peuvent alors laisser la gestion de leur bien entre les mains d’un expert. Mais le métier d’un gestionnaire de bien ne se résume pas au simple fait de mettre en location les logements et de percevoir les loyers tous les mois. Il doit d’abord se charger de la mise en valeur du bien, ensuite de sa mise en location, de l’organisation des visites, de l’étude des dossiers locataires, la rédaction des contrats de bail, de faire un état des lieux d’entrée.

Ce n’est pas tout, il prend en charge les garanties et l’assurance loyers impayés, la gestion des charges et des loyers, la gestion technique, l’état des lieux de sortie et la restitution du dépôt de garantie. Par ailleurs, pour qu’il parvienne à gérer toutes ces opérations, il aura forcément besoin d’un logiciel gestion locative. Le gestionnaire doit en effet fournir un compte rendu régulier aux propriétaires. Et en cas de souci, il pourra alors se servir des données enregistrées dans le logiciel pour présenter les bons arguments à tous les propriétaires. La gestion locative professionnelle requiert alors des compétences souvent techniques et spécifiques mais aussi juridiques en cas de litiges ou de conflits. C’est pourquoi, on recommande toujours de faire appel à un professionnel. Avec ses compétences et sa solide expérience, il pourra assurer n’importe quelle tâche qu’on lui confiera. Il faut tout de même noter qu’il existe plusieurs formes de gestions locatives. Il y a ce qu’on appelle la gestion locative déléguée, la gestion locative seule et la gestion locative semi-déléguée.

Gestionnaire locatif : quels sont les frais à envisager ?

Les frais de gestion locative dépendent du type de contrat et des missions du gestionnaire. En tout cas, le propriétaire doit prendre en compte les frais annexes, notamment les honoraires de gestion, les frais d’état des lieux et la rédaction des actes. Le mandataire perçoit généralement un salaire déjà convenu avec le propriétaire. Il perçoit alors une rémunération pour l’administration du bien, mais aussi des honoraires de gestion locative, lesquels sont pris en charge par le bailleur et le locataire.

À cela s’ajoutent également les frais portants sur les états des lieux d’entrées et des sorties. Ce frais est calculé selon la surface habitable de l’ordre de 3 €m2. En général, ces montants sont prélevés sur le premier loyer. Enfin, selon la loi ALUR, il existe aussi d’autres frais gestion locative qui mérite une attention particulière. Il s’agit des honoraires relatifs aux frais d’agence ou au frais de mise en location d’un logement. Normalement, ce frais est à la charge du propriétaire. Il concerne généralement la visite du logement, la réduction du bail locatif, la constitution du dossier et l’évaluation de l’état des lieux. Bref, avant de déléguer la gestion de son logement à un mandataire, il faut d’abord peser le pour et le contre.

Gestionnaire locatif : quelle est la formation à suivre ?

L'emploi de gestionnaire locatif vous intéresse ? Dans ce cas, il est possible d'opter pour une formation après bac délivrant les compétences nécessaires, par exemple le BTS option professions de l'immobilier, avec option comptabilité et gestion. Le DUT en carrières juridiques est une autre formation qu'il est possible d'envisager. Avec un bon niveau d'étude, les compétences adéquates et un diplôme professionnalisant, il est possible de travailler pour un particulier, une entreprise, ou d'autres structures nécessitant la gestion de locataires et de biens.

> Gestion locative : avantages et les inconvénients de ce système

Dans le même genre

Immobilier

Plus value travaux : tout savoir pour valoriser votre bien

Lorsqu'on a fait l'acquisition d'un bien immobilier et qu'on souhaite le revendre, il est possible de réaliser des plus values, qui correspondent à un montant considéré comme un bénéfice. Cela s'expli...

Immobilier

Sous offre : qu'est-ce que cela signifie en immobilier ?

L'achat d'un bien immobilier fait bien souvent référence à deux termes que l'on nomme l'offre et la demande. Ils sont indissociables. Ce principe met en relation un acquéreur prêt à acheter un bien et...

Finances

Paiement à échoir : qu'est-ce que cela signifie ?

La location d'un bien immobilier répond à des devoirs et à des exigences de la part d'un bailleur et d'un locataire. Chaque mois, le locataire est en devoir de procéder aux paiements de différentes fa...

Finances

7 sources de financement de démarrage pour votre entreprise

Créer sa propre entreprise et être à son propre compte est une idée qui tente plus d'un. Quel plaisir de pouvoir faire ce qu'on aime, d'inciter les clients à acheter le produit ou le service qu'on a c...

Immobilier

Calcul taux assurance pret immobilier : préparez votre investissement

Le taux d’assurance prêt immobilier peut être calculé en divisant le coût total de l’assurance du crédit par le coût total des prêts immobiliers. Le coût total des prêts hypothécaires comprend : le ca...

Retour en haut
Copyright © 2022 www.jeloue-jevends.com | Powered by WordPress