Immobilier

Immobilier à l'étranger : est-ce un bon investissement ?

Ils sont nombreux à se poser cette même question, car ils désirent investir dans l’immobilier à l’étranger. En effet, ils se demandent tous s’il serait bon de faire un investissement dans le domaine immobilier à l’étranger. Quand on les interroge sur les motifs de leur intention, ils font savoir qu’ils sont à la quête d’une résidence secondaire dans leur pays de rêve ou qu’ils désirent changer de vie. Certains le font soit à cause du soleil, d’autres à cause de la fiscalité plus douce dans le futur pays hôte et d’autres encore sont en quête d’un plus grand pouvoir d’achat.

En plus de ces raisons, il y a des propriétaires qui font des investissements immobiliers à l’étranger afin d’être sous une législation moins contraignante. Ces propriétaires sont infatigables dans la recherche de meilleurs rendements. Ce sont là quelques raisons qui motivent les investisseurs à déployer leur capital à l’étranger et plus spécialement dans le secteur de l’immobilier. Si votre désir est d’imiter ces investisseurs, vous devez avoir quelques préalables avant de vous y engager pleinement. Pour commencer, il est urgent de savoir ce que c’est que l’immobilier et en connaître l’atmosphère à l’étranger.

Qu’est-ce que l’immobilier ?

Le terme « immobilier » regroupe l’ensemble des activités de commerce qui ont rapport avec les biens immobiliers : c’est-à-dire tout bien non déplaçable (terrain sans construction, un appartement, un bâtiment, un bureau, un magasin, etc. Dans le domaine public ou privé, l’immobilier est défini comme l’ensemble des activités de transaction et de gestion ayant trait à ces biens. Il existe plusieurs autres activités connexes à l’image desquelles on peut citer : la promotion, le conseil, l’urbanisme, le logement, l’architecture, etc. C’est un domaine qui est perpétuellement en synergie d’action avec le domaine de la justice [le droit] et celui de la finance. Il faut le savoir avant d’acheter à l’étranger.

Que faut-il savoir avant d'investir un bien immobilier à l'étranger ?

Avant tout, il faut s’informer sur la fiscalité pour les revenus locatifs dans les pays cibles dans lesquels vous désirez faire votre investissement. Les contraintes fiscales sont pesantes en fonction des législations en vigueur dans chaque pays. La Nouvelle-Zélande par exemple, impose des revenus fonciers qui avantagent très bien ses investisseurs immobiliers. Il est indispensable de déclarer vos revenus fonciers qui sont souvent pris en compte lors des calculs de l’impôt. Votre imposition est influencée par vos revenus locatifs.

Est ce rentable d'investir un bien immobilier à l'étranger ?

Certains pays disposent d’une atmosphère qui offre des avantages très rentables. En Espagne, le marché local des vacances offre un bénéfice nettement supérieur à 8 %. La région de Marbella reste la meilleure grâce à sa position côtière et à son affluence touristique. De même, le Portugal surnommé « paradis fiscal européen » permet au non-résident d’hypothéquer leur avoir. D’autres pays comme le Panama proposent des biens immobiliers moins chers que le nouveau propriétaire peut mettre en location très chère.

Quels sont les risques à investir un bien immobilier à l'étranger ?

Voici quelques risques pratiques et fréquents : la méconnaissance des lois des pays étrangers, un système fiscal non rentable, des difficultés de gestion à distance des problèmes liés à la location, des risques d’escroquerie, des réparations inattendues, le non-paiement des loyers par les locataires, l’achat par erreur de logements délaissés, le changement climatique économique du marché immobilier et le changement de système politique. Ce sont là quelques risques que les investisseurs malheureux de l’immobilier gèrent au quotidien.

Autres conseils avant toute entreprise d’investissement immobilier étranger

Outre les impôts et les revenus locatifs sur lesquels il faut bien s’informer avant d’investir à l’étranger, il est aussi important de s’informer sur les droits de propriété. Dans tous les pays qui offrent une atmosphère assez attractive, les acquéreurs sont protégés par plusieurs systèmes fiscaux et juridiques. Tenez, sachez qu’en Indonésie par exemple, les étrangers sont uniquement propriétaires de la construction. Là comme en Thaïlande, les étrangers ne sont jamais propriétaires du sol. C’est dire que les biens immobiliers ne sont pas complètement accessibles en propriété pour les étrangers.

Au moment d’acheter un bien immobilier à l’étranger, rassurez-vous que le pays étranger bénéficie d’une stabilité politique et économique. Les instabilités politiques sont des potentiels dangers qui menacent vos capitaux investis dans l’immobilier à l’étranger. En plus, il est tout aussi capital de se faire accompagner par une agence locale si vous décidez d’investir dans l’immobilier depuis chez vous. C’est une démarche qu’il faut faire, car les processus d’achat sont assez spécifiques à chaque pays. Ce qui est normal puisque chaque pays est régi par des lois et pratiques propres à lui.

Une agence locale vous aidera à suivre votre dossier et à évaluer le degré de respect du pays étranger vis-à-vis de sa législation. Les taxes locales, les processus de gestion locative, les droits de succession, les taxes en cas de revente, les cas de figure, la législation sur l’héritage et tous les autres aspects civils sont des points indispensables sur lesquels il faut se renseigner. Vous pouvez trouver une solution au problème de compréhension de la langue locale en faisant appel à une agence locale dans le domaine de l’immobilier.