Immobilier

Investir dans le neuf ou l'ancien: les différences de prix pour 2018

Acheter dans le neuf ou l'ancien comporte dans chaque cas des avantages et des inconvénients. Le choix dépend entièrement de la future utilisation du logement ainsi que de la capacité financière de l'accédant. Pour 2018, les différences de prix entre ces deux types de biens immobiliers s'annoncent toujours aussi conséquentes. Explications pour mieux vous guider dans vos investissements.

Acheter dans le neuf pour bénéficier de réductions fiscales

Par définition, est considéré comme un logement neuf, un logement destiné à l'usage d'habitation. Il s'agit généralement d'un immeuble qui est encore en cours d'achèvement ou vient d'être achevé, ou achevé depuis moins de 5 ans et qui n'a jamais fait l'objet d'une vente. Le principal avantage d'acheter dans le neuf c'est la possibilité de choisir l'emplacement du bien. Il ne nécessite également pas de travaux de rénovation, répondant déjà à toutes les recommandations et normes, aussi bien techniques qu'environnementales. Par ailleurs, l'opération d'achat d'un logement neuf fait bénéficier à l'acheteur de frais de notaire réduits, s'élevant de 2 à 3%. Et surtout, l'achat ouvre la voie à des avantages fiscaux ainsi qu'à certaines mesures de facilitation pour l'accès au prêt immobilier à taux zéro, dans le cas des primo-accédants. Pour obtenir rapidement un crédit, il est recommandé de réaliser une demande de crédit en ligne afin d'obtenir rapidement des réponses. Si l'acquisition est destinée à un investissement locatif, l'acheteur pourra opter pour un statut LMNP pour bénéficier d'une réduction fiscale de 11% sur le montant total de l'investissement, plafonné, toutefois, à 300.000 euros. Il est aussi possible d'obtenir une récupération de la TVA sur le montant de l'achat, ou encore une déduction sur certaines charges. L'acquisition dans le neuf permet aussi aux investisseurs immobiliers dans le neuf locatif, de jouir d'une réduction fiscale de 21%, dans la limite de 300.000 euros, si le logement est loué pendant 6, 9 ou 12 ans. Ce dispositif entre dans le cadre de la loi Pinel.

Acheter dans l'ancien pour obtenir de meilleurs prix d'acquisition

Le principal avantage de faire l'acquisition de biens immobiliers dans l’ancien concerne la possibilité de choisir le prix qui correspond à son budget. D'ailleurs, les prix attractifs sont nombreux en fonction de l'état du bien immobilier et de sa situation géographique. En achetant dans l'ancien, il est toujours possible de négocier le prix avec le vendeur. Par contre, si l'on a recours aux services des agences immobilières, l'opération peut se montrer plus onéreuse. Par ailleurs, les frais de notaires sont à considérer lorsqu'il s'agit d'un achat dans l'ancien. En moyenne, les notaires perçoivent un pourcentage sur l'opération d'acquisition, de l'ordre de 7 à 8%. Avant d'acheter un bien immobilier ancien, il est important de lire attentivement les procès-verbaux des assemblées de copropriétaires. En effet, ils détaillent les éventuels travaux à réaliser, notamment les ravalements de façade, les travaux de mise en conformité des dispositifs électriques, les installations de chauffage, l'amélioration de l'isolation, etc. Toutefois, s'il s'agit d'un investissement locatif, l'acquisition dans l'ancien peut être intéressante étant donné que l'on dispose déjà de données sur les taux d'occupation et sur les travaux d'entretien en cours ou déjà réalisés. Il est recommandé d'investir sous le statut LMNP pour avoir la possibilité d'acquérir un bien occupé ou géré par une autre personne. D'une manière générale, la rentabilité locative d'un bien immobilier ancien s'avère plus intéressante à court terme. Ceci s'explique par son coût particulièrement bas, pouvant atteindre un écart de 70% par rapport à celui d'un bien immobilier neuf. Cette différence de prix varie cependant d'une ville à une autre. Néanmoins, il est important de tenir compte des charges de gestions importantes générées par celui-ci, à l'instar des règles juridiques, fiscales et comptables s'adressant au LMNP ancien. Dans certains cas, la nécessité d'effectuer des travaux de rénovation peut engendrer un surplus de coûts à ne pas négliger. Autant de facteurs à considérer pour assurer la rentabilité de son investissement immobilier dans le temps.

Dans le même genre

Immobilier

Vente à terme : quelles différences avec la vente en viager ?

Souhaitez-vous acheter un bien immobilier sans recourir au crédit ? Ou désirez-vous vendre votre logement tout en continuant d’y habiter ? Dans tous les cas, une vente à terme pourrait certainement vo...

Autres

Résilier une mutuelle : comment faire ?

Au fur et à mesure que de nouvelles options d'assurance santé ou mutuelle santé deviennent disponibles sur les marchés publics d'assurance maladie pour les particuliers ou une entreprise, vous devrez ...

Immobilier

Droit de passage : quelle est la règle en France ?

Le droit de passage est une notion assez particulière mais autorisé en France. Lorsqu’on possède un terrain enclave ou difficile d’accès, on peut alors demander à son voisin un droit de passage ou une...

Immobilier

Simulation de la taxe d'habitation : quelle est la limite ?

Que l’on soit un propriétaire d’un logement, un locataire ou un occupant d’une residence, la taxe d’habitation est une obligation par la loi et que l’on doit payer à chaque 1er janvier de l’annee. Il ...

Finances

Calcul de la retraite : comment ça marche ?

Les nombreux éléments à prendre en compte, concernant la pension de retraite, ne sont pas toujours évidents. Certains pensionnaires se contentent même de percevoir la leur sans réellement savoir comme...

Retour en haut
Copyright © 2021 www.jeloue-jevends.com | Powered by WordPress